Installation du conseil municipal de Niono

Le RPM et l’ADP-Maliba pour sortir la commune de l’ornière

C’est en grande pompe que la nouvelle équipe municipale, issue des dernières élections communales, a été installée, la semaine dernière. Arrivée largement en tête, la coalition formée par le parti présidentiel, le RPM, et son ex-rival dans la localité, l’ADP-Maliba, a raflé toute la mise. Toute chose qui lui permet de diriger la commune en toute quiétude durant les cinq ans. Le nouveau maire, Modibo Sissoko, du RPM et son 1er adjoint, Abdramane Touré de l’ADP-Maliba, se sont engagés à relever les immenses défis qu’ils viennent d’hériter.

La commune de Niono fait partie des plus riches du pays. Malheureusement, les problèmes de gouvernance ont fait que les populations n’ont jamais réussi à profiter de ces richesses. C’est ainsi que sur le plan du développement, Niono manque de tout ou presque. A la faveur des dernières élections, les populations ont décidé de sanctionner l’ancienne équipe en choisissant, pour le développement de la commune, de nouveaux hommes. En effet, l’alliance formée par le RPM et l’ADP-Maliba, comprenant également l’Adema et l’APR, s’est taillé la part du lion en remportant la majorité des conseillers. Ainsi, la mairie est revenue au RPM tandis que les postes de 1er et 2ème adjoints sont revenus à l’ADP-Maliba à travers respectivement Abdramane Touré et Cheicknè Bah, fils du richissime opérateur économique Diadié Bah qui, du reste, est le principal artisan de cette alliance. Quant à l’Adema et l’APR, ils occupent respectivement les postes de 3ème et 4ème conseillers à travers  Boubacar Coulibaly et Tiékoro Sogodogo.
Dans la foulée de leur prise entrée en fonction, les nouveaux élus ont rendu une visite de courtoisie dans les différents services techniques pour renouer un dialogue  constructif.
Fraichement installé dans son fauteuil de maire, Modibo Sissoko s’est engagé à respecter le slogan vainqueur « Ensemble pour le développement de Niono ». Pour cela, il a sollicité le soutien de l’ensemble des fils et des filles de Niono. « Le principal problème de Niono est relatif au collecteur. Nous allons démarcher les ONG, les autres partenaires et toutes les personnes de bonne volonté pour y faire face » a-t-il promis. Autre difficulté évoquée par l’élu, c’est l’adduction en eau potable. Sur ce plan, le maire s’est félicité de la promesse faite par la société de vente d’engrais, Gnoumani-Sa, de payer la quotepart de Niono, soit 20 millions FCFA. « C’est dire que très prochainement les populations de Niono auront enfin l’eau potable » s’est réjoui le maire Sissoko. Quant à son 1er adjoint, Abdramane Touré, il a rappelé que l’éducation fait partie des priorités de leur mandat. Pour cela, a-t-il poursuivi, plusieurs écoles seront construites et équipées et des enseignants qualifiés seront recrutés. Ce qui, selon lui, donnera une chance réelle à beaucoup d’enfants issus de familles démunies d’aller à l’école.
Sur un plan purement politique, Abdramane Touré de faire remarquer que cette alliance a été mise en place pour faire face désormais à toutes les élections. Car, a-t-il ajouté, elle est la volonté manifeste des premiers responsables des deux parties pour construire et consolider la paix et la réconciliation dans notre pays. Raison pour laquelle, il a lancé un appel pressant à tous les autres partis.
Quant à l’opérateur économique Diadié Bah, il a confirmé qu’il s’est effectivement engagé à payer 20 millions de nos francs pour que les populations de Niono aient enfin accès à l’eau potable avant de lancer ce défi : « Dans un mois, Niono ne sera plus comme avant ».
Diakaridia YOSSI L'ESPERANCE

 

 

Retour à l'accueil