Deschamps prêt à reprendre Benzema

Didier Deschamps a un peu plus entrouvert la porte à un retour de Karim Benzema, «l’un des meilleurs attaquants français».

Ses dernières prestations avec le Real Madrid ne plaident pas en sa faveur. De plus en plus menacé par Alvaro Morata à la pointe de l’attaque merengue, la faute à des statistiques faméliques en Liga (5 buts en 18 matches), Karim Benzema ne s’est pas rendu indispensable à l’équipe de France. Et ce d’autant plus qu’outre Antoine Griezmann, devenu le nouveau patron de l’attaque tricolore, Olivier Giroud ou Kevin Gameiro, plusieurs jeunes phénomènes frappent à la porte des Bleus, parmi lesquels Moussa Dembelé, récemment adoubé par N’Golo Kanté, ou Kylian Mbappé.

Un Kylian Mbappé dont Didier Deschamps a d’ailleurs fait l’éloge au cours d’une interview parue ce mardi dans Le Parisien. "Je n’ai pas été surpris par Mbappé. Le matin du match, j’avais même dit à mon épouse qu’il allait briller. Il va tellement vite et, en plus, il est très adroit dans le dernier geste", a-t-il ainsi déclaré au sujet de sa performance face aux Citizens.

Pour autant, le sélectionneur tricolore n’entend pas fermer la porte à un éventuel retour de l’attaquant madrilène, assurant n’avoir aucune rancœur à son égard. "Si j’estime que c’est bien pour la sélection de rappeler Karim, je le ferai", a-t-il assuré, ajoutant: "Il s’est passé ce qu’il s’est passé, mais je n’ai pas de rancœur envers lui. D’autres joueurs ont pu faire des déclarations déplacées à mon encontre et ça ne m’a pas empêché de les reprendre. Une sélection, ce n’est pas « lui, je l’aime, lui, je ne l’aime pas ». Il demeure l’un des meilleurs attaquants français."

Karim Benzema pourrait néanmoins encore devoir prendre son mal en patience. "Lassana Diarra est bien resté cinq ans éloigné des Bleus et puis il est revenu. Nul ne sait de quoi demain sera fait. Il n’y a pas de date limite", a en effet précisé l’ancien champion du monde. 

 

Retour à l'accueil